Les personnes en situation de handicap peuvent avoir besoin de certains aménagements de leur poste de travail pour pouvoir entrer dans la fonction publique ou pour conserver leur emploi si le besoin survient en cours de carrière. Dans l’idéal, l’employeur est censé connaître les aides qui peuvent être mobilisées. Mais ce n’est pas toujours le cas ! En tout état de cause, il est toujours préférable d’être au fait des différents dispositifs qui permettent le financement des mesures d’accompagnement pour tendre vers une relation plus transparente et équilibrée entre l’employeur et son agent.

Vos interlocuteurs peuvent les ignorer ou les méconnaître. Ils peuvent aussi déclarer que la charge financière est trop lourde alors qu’il ne tiennent pas compte des contributions proposées par le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP). (Dans le secteur privé, c’est l’Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées (AGEFIPH) qui intetvient.

En ce qui me concerne, personne n’a jamais évoqué l’existence du catalogue des interventions du FIPHFP au cours des entretiens. C’est moi qui ai dû le faire dans le cadre de ma reconversion professionnelle. A chaque fois que j’ai exprimé mon besoin de formation, on restait évasif ou on m’orientait vers des dispositifs de droit commun tels que le Congé de Formation Professionnelle, moins avantageux et moins adapté, évidemment. Au bout du compte, je n’ai pas eu d’autre choix que de rappeler et « imposer » formellement – par courrier – sa prise en compte dans le traitement de ma demande.

Le présent catalogue décline l’offre d’intervention directe du FIPHFP à destination des employeurs publics. Les types de contributions sont très variés. A titre d’exemple, je citerai :

– Les aménagements des postes de travail et les études y afférentes
– Les rémunérations versées aux agents chargés d’accompagner une personne handicapée dans
l’exercice de ses fonctions professionnelles
– La formation et l’information des travailleurs handicapés
– Les dépenses visant à rendre accessibles les locaux professionnels et celles visant à favoriser l’accessibilité numérique des systèmes d’information

Pour une demande de financement d’une formation dans le cadre d’un reclassement ou d’une reconversion professionnelle pour raison de santé, il faut consulter la fiche 31, page 95 et suivantes.

La version ici présentées est celle qui est en vigueur à la date de publication de cet article (décembre 2020). Des mises à jour peuvent intervenir régulièrement. Si vous avez besoin d’exploiter ce catalogue, il est donc prudent de vérifier que le contenu des prestations n’a pas évolué. Pour ce faire, il faut se rendre sur le site du FIPHFP qui présente les éventuelles actualisations.

Vous pouvez le télécharger en cliquant sur le bouton ci-dessous. Il est également disponible en version plus accessible.