Comment je dessine avec une NOHL ? Vidéo en accéléré !

Voici une vidéo accélérée de ma façon de dessiner avec une Neuropathie Optique Héréditaire de Leber (NOHL), avec moins d’1/20. Il faut du temps, de la patience, de la passion, du matériel … et surtout une loupe monoculaire télescopique montée sur lunettes spéciales.

photo qui présente une monture de lunette sur laquelle est fixée, à l'oeil droit, une loupe télescopique. A l'oeil gauche est fixé un cache-oeil en caoutchouc ayant la forme la forme d'une ventouse. L'ensemble est noir, à l'exception de la loupe qui est essentiellement gris aluminium. Les ponts - qui posent les lunettes sur le nez - sont en plastique souple transparent. Le fond de la photo est mauve clair.
Loupe télescopique Eschenbach sur monture. Elle est monoculaire, car mon oeil gauche est inutilisable.

Cet équipement me permet de régler le grossissement, la distance… Je l’utilise pour le dessin, mais aussi pour « regarder » la télévision, « lire » certains textes… Il m’a fallu du temps et beaucoup d’entraînement pour apprendre à le maîtriser : faire la bonne mise au point pour une netteté optimale ; ne pas trop bouger car chaque petit mouvement – même d’un millimètre – fait perdre le point de fixation ; exploiter la vision périphérique résiduelle fortement agrandie par une sorte de mouvement de balayage… Lors du premier essai, je pensais que je n’y arriverais jamais et que cet équipement serait inutile. Aujourd’hui, je l’utilise quotidiennement et c’est le seul qui me procure à nouveau le plaisir de dessiner.

dessin au fusain d'un enfant en communiant avec une aube blanche.  Le fond est sombre, de gris clair à droite à gris foncé à gauche. Le visage est en gros plan et le dessin s'arrête au niveau des épaules. La partie gauche du visage est dans l'ombre, la partie droite éclairée par une lumière vive blanche. Le regard est lumineux. La bouche est fermée et esquisse un sourire. Les lèvres sont charnues. Les cheveux sont peignés vers l'arrière. On devine leur blondeur.
Joyeux Noël, 27 décembre 2020, fusain, Thierry VAN DEN BIL

Évidemment, il faut souvent corriger, gommer, modifier, recommencer et … prendre son temps. Environ 10 h pour faire ce dessin ! Mais quand on aime, on ne compte pas ! A Noël, je l’ai offert à celui désigné par Tyché.

logo HIC Hand In Cap HANDICAP version 2 pour site discrimination des travaileurs handicapes au travail